France Echange

Le tourisme spatial, c’est pour bientôt ?

Entre rêves et réalité, le tourisme spatial n’en est qu’à ses balbutiements. Pour autant, la perspective de séjourner dans les étoiles pourrait bientôt devenir d’actualité, du moins pour les fortunes les plus garnies. Découvrez les projets qui pourraient voir le jour dans les prochaines années.

Les acteurs du marché du tourisme spatial

Plusieurs acteurs privés se disputent aujourd’hui le marché du tourisme spatial. Derrière ces entreprises se cachent la plupart du temps des milliardaires avides de conquête spatiale.

Parmi eux, Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, dont la branche Galactic est dédiée à l’espace, Jeff Bezos, PDG d’Amazon et de Blue Origin, Iskander Makhmudov, homme d’affaires russe ayant investi dans Kosmokurs, ou Elon Musk, à la tête de Tesla et de SpaceX, imaginent des projets qui pourraient se concrétiser à plus ou moins long terme.

Des projets spatiaux divers et variés

Blue Origin, la société de Jeff Bezos, pourrait ainsi rapidement proposer des voyages suborbitaux d’une dizaine de minutes. Il s’agit de vols qui tutoieront les étoiles, à environ 100 kilomètres d’altitude, à la limite de l’atmosphère terrestre, et coûteront environ 200 000 dollars. Dans un premier temps, c’est également sur ce type de prestations que souhaite se positionner Virgin Galactic.

De son côté, la start-up californienne Orion Span désire créer Aurora, le tout premier hôtel de luxe dans l’espace, à quelques 320 kilomètres d’altitude. Pour profiter de l’une des plus belles vues hôtelières pendant 12 jours, il faudra tout de même débourser 7,7 millions d’euros.

Enfin, c’est en 2023 que devrait s’envoler le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, le premier touriste de la mission lunaire de SpaceX, propriété d’Elon Musk. Si le prix du voyage n’a pas encore filtré, ce vol pourrait être le premier des nombreux projets du fantasque PDG de Tesla. Ce dernier a ainsi annoncé le lancement du premier voyage spatial habité vers la planète Mars pour 2025. Reste à savoir s’il ne s’agit pas que d’un simple coup de communication.