France Echange

Comment financer la trésorerie d’une entreprise ?

entreprise

Une entreprise, par le fait même de son exploitation, génère des frais et des bénéfices. La trésorerie permet de faire face aux dépenses de l’entreprise. Encore faut-il qu’un défaut de paiement, par exemple ou un retard, ne la mette pas en déficit.

A quoi sert la trésorerie d’une entreprise ?

Un excédent de trésorerie arrive quand, une fois que vous avez encaissé les sommes venant de vos clients  et payé vos dettes fournisseurs, il reste de l’argent. Cette somme peut servir pour acheter du matériel supplémentaire, développer un nouveau service, ou encore embaucher un nouveau collaborateur. Il est donc important, pour l’entreprise que la trésorerie ne soit pas déficitaire.

Pourtant, un simple retard dans un paiement, un imprévu peut mettre à mal une trésorerie. Cela peut avoir donc un impact sur développement de l’activité ou même son mode de fonctionnement habituel. Il est donc fréquent que les entrepreneurs demandent un crédit pour financer une trésorerie momentanément défaillante.

Quelles sont les solutions pour financer ma trésorerie ?

Différentes solutions sont à disposition du chef d’entreprise pour financer sa trésorerie (source).

On peut parler dans un premier temps du découvert bancaire et facilités de caisse. Cette aide accordée par la banque ne doit pas dépasser trois mois et il faut payer des intérêts.

Toujours avec le concours de la banque, l’escompte des effets permet d’avoir la somme due par les créanciers (moins les frais bancaires), la banque se chargeant alors de se retourner vers le client ou le fournisseur mauvais payeur.

L’affacturage, par le biais d’un organisme de financement extérieur, permet d’avoir une bonne gestion du recouvrement des dettes fournisseurs, par exemple.

Le financement dailly permet de ne pas passer par une banque et de se tourner vers une autre entité financière. Toutes les créances sont fondues en un seul bordereau. Comme toute solution, elle présente des inconvénients. Ici il consiste en le fait de devoir avoir des garanties.

Enfin la Mobilisation des Créances Nées sur l’Etranger (MCNE), qui présente le même inconvénient que le financement dailly, permet d’obtenir un crédit en contrepartie d’un bénéfice sur les créances, suite à des activités d’export.

Un courtier, ça sert à quoi ?

Si vous venez de voir que des solutions existent  – et elles ne sont pas les seules – pour financer votre trésorerie, sans doute vous interrogez-vous sur les conséquences que l’une ou l’autre peuvent avoir sur votre entreprise, mais aussi à titre personnel.

En effet, si un problème financier important survenait, en fonction de votre statut juridique, vous pourriez avoir des répercussions sur votre vie personnelle. Afin de vous aider à y voir plus clair, il est primordial d’avoir un interlocuteur spécialisé. C’est le cas si vous sollicitez l’avis d’un courtier.

Il va examiner les données chiffrées de l’entreprise. Ce sont elles qui vont lui fournir un indicateur clair, quant à votre capacité de remboursement. C’est notamment en fonction de la santé financière habituelle de votre entreprise, qu’il pourra vous orienter vers la solution de crédit la plus adaptée.